Accéder au contenu principal

DALLE

Nombreux sont les artistes méconnus du grand public qui mériteraient leur place sur le devant de la scène. C’est le cas de la formation « DALLE », dont fait partie Közi, ancien membre du mythique « MALICE MIZER ».

Formé en 2008, « DALLE » est catégorisé comme étant « gothique punk », et semble, lors de ses deux premières années d’activité, se concentrer essentiellement sur des reprises. Ceci étant, très vite, le groupe effectue un hiatus qui durera non moins de cinq ans, et ne renaît de ses cendres qu’en 2015, fort de nouveaux visages :

Ryo (HOLLOWGRAM/TAG/KEEL/ex.9 GOATS BLACK OUT) au chant.
Közi (ZIZ/XA-VAT/ex.MALICE MIZER) à la guitare.
Yugami (ZIZ) au synthétiseur. Il quittera le groupe en mai 2016.
Rieu (4 A.D./DEADLIES) qui s’occupe du fond musical.
Masaaki Mizuno (ex.MO’SOME TONEBENDER) à la batterie (support).
Atsushi (DEADLIES/ex.HATE HONEY/DEEP) à la basse.

Le visuel que « DALLE » décide alors d’arborer est surprenant de par son « originalité désordonnée », mêlant plusieurs facettes du « Visual Kei » à priori assez incompatibles : en effet, si Közi arbore un style Punk plutôt sombre, le vocaliste, lui, préfère s’en tenir à des tenues d’inspiration Victorienne, quant aux membres restants, ils se partagent un visuel plus simple, décontracté mais travaillé. Les clips, en revanche, présentent une esthétique assez homogène, plaisante, qui semble dissimuler des messages au travers de sa beauté à la fois évocatrice et dérangeante.

Sur le plan musical, « DALLE » entame l’année 2017 en commercialisant son 7e single, prouvant ainsi qu’il est déterminé à s’imposer sur la scène J-Rock, et son style – relativement agressif – mêle instrumentalisation et sons électroniques, l’ensemble propulsant ses titres au rang de compositions particulières, basées sur un changement régulier d’ambiance et de rythme. Une chose est certaine, néanmoins : pour le quartette, la voix de Ryo est un indéniable atout, car ce dernier screame aussi brillamment qu’il chante, et son étonnant vibrato ajoute une touche supplémentaire de sensibilité à ses superbes high-notes.

Malheureusement, à l’heure actuelle, il est encore difficile de profiter pleinement des belles mélodies que les quatre musiciens ont à nous offrir : les informations à leur propos sont très rares, et, faute de moyens, leur chaîne Youtube officielle ne propose que des « short versions » ou des enregistrements live de qualité moyenne.

Pour conclure, « DALLE » mériterait un public d’une plus grande envergure, auprès duquel il pourrait réellement ses preuves, et qui lui permettrait, pourquoi pas, de sortir un premier album.

Sources :
https://www.facebook.com/dalleofficial/
https://visualioner.com/category/8-japanese-music/1-1-bands-artists/dalle/