Accéder au contenu principal

Nobuo Uematsu

La légende de l’univers du jeu vidéo

Toujours, il y a eu de grands noms de la musique, parmi lesquels des artistes ayant su marquer les esprits, rythmer les vies et les pas de plusieurs générations. Aujourd’hui, JKMusic dédie un article à l’un de ces, d’ores et déjà, « immortels » : Nobuo Uematsu.

Né en 1959 dans la préfecture de Kôchi, il se lance dans la musique à un très jeune âge, en total autodidacte, inspiré par des artistes tels que Led Zeppelin, Elton John ou encore Pink Floyd. Néanmoins, ce n’est qu’aux alentours de 1985 qu’il entame sérieusement sa carrière – à laquelle il va dédier sa vie – en intégrant « Square Co., Ltd. ». Rapidement, et suite à sa participation à des jeux comme « King’s Knight », un nouveau projet voit le jour : « Final Fantasy ». Le succès ne se fait pas attendre, et sauve non seulement l’entreprise que l’on connaît aujourd’hui sous le nom « Square Enix », mais permet également à Nobuo Uematsu de nous démontrer l’étendue de son talent, puisqu’il s’avère être l’unique compositeur des soundtracks des 9 premiers opus.

Malgré tout, petit à petit, l’homme prend ses distances avec la franchise, jusqu’à ce que, en 2004, il décide de quitter « Square Enix », afin d’acquérir une réelle indépendance. La même année, il créé la compagnie « Smile Please », et, deux ans plus tard, son propre label, «  DogEarRecords ».

Si le Nippon est très souvent associé aux légendaires « Final Fantasy », il ne s’y limite pas pour autant, composant pour de nombreux autres jeux vidéos, ainsi que pour des « anime ». Parmi eux, nous pouvons citer « Lost Oddyssey », « Blue Dragon » ou encore « Fairy Tail the Movie : The Phoenix Priestess ». L’année prochaine, nous le retrouverons également au travers du jeu « Project Phoenix », et avec le groupe bien connu « The Black Mages », dont la spécialité est de reprendre les musiques de « Final Fantasy » en y ajoutant une touche « rock’n roll ».

Aujourd’hui reconnu dans le monde entier, le Japonais est considéré comme le « Beethoven » ou le « John Williams » de l’industrie du jeu vidéo, et incarne une icône pour d’innombrables passionnés, de musique comme de gaming.

Fort de son talent inné, nourri par de multiples influences, ce prodige nous propose des titres magnifiques, passionnées, aussi magistrales en versions originales que reprises par un orchestre symphonique. Aucun obstacle ne semble de taille à l’affaiblir : fou de la musique, il se sert de son amour pour elle comme d’une inépuisable source d’inspiration, et relève tous les défis avec une facilité déconcertante, bien qu’il ait confessé être plus inspiré par la sérénité que par des émotions négatives comme la colère, car il ne dispose pas de véritables techniques en terme de composition, ses créations naissant de son instinct et de ses sentiments.

Nobuo Uematsu, écartant avec superbe les codes pré-établis au profit de sa créativité, a su donner une âme véritable à ses œuvres, et ne semble pas près de cesser d’en imaginer. Certainement continuera-t-il d’inventer des mélodies enchanteresses jusqu’à son dernier souffle, et il ne fait nul doute que celles-ci continueront de toucher le cœur de millions de personnes, s’affranchissant de toutes les frontières.

Sources :
http://www.facebook.com/UematsuNobuo/
http://www.twitter.com/UematsuNobuo
http://www.giantbomb.com/nobuo-uematsu/3040-635/