Accéder au contenu principal

1999 en Corée du Sud : « Angel Heart »

En 1999, un quatuor singulier – dont la plupart d’entre vous n’ont probablement jamais entendu parler – voit le jour : « Angel Heart ».

Composée du leader, « Sopia », ainsi que de « Serra », « Ruiza » et « Jimmy », la formation s’inspire du « Visual Kei », et, bien qu’en qualité de toute première du genre au Pays du Matin Calme, parvient à se faire une place au sein de l’industrie musicale Sud-Coréenne, y introduisant le rock. L’année suivante, en date du 8 Mars, les artistes sortent leur premier mini-album, « Poem of Angel ».

Afin de décrire « Angel Heart », un mot ainsi qu’un sentiment sont de rigueur : « kitsch » et « nostalgie ». En effet, ceux auxquels manque le « Visual Kei » fantasque des années 90 peuvent retrouver au sein du groupe Coréen, que cela soit stylistiquement ou musicalement, tout ce qui faisait la beauté et le charme du mouvement d’origine nippone lors de son avènement.

Néanmoins, aujourd’hui, « Angel Heart » n’est plus en activité, car si, à l’époque, des morceaux comme « Scarlet Eyes » et « Desire Love » ont rencontré un franc succès, cette notoriété s’est malheureusement avérée de courte durée : petit à petit, la formation a sombré dans l’oubli, d’autant plus en 2001, lorsque « Serra », « Jimmy » et « Ruiza » ont été contraints de quitter l‘univers de la musique, en raison du service militaire obligatoire ainsi que de divers problèmes liés à leur scolarité. Ballotté par les événements, le vocaliste « Sopia » s’est alors trouvé dans l’obligation d’annoncer une « pause ».

Puis, en 2004, contre toute attente, le chanteur est reparu, affublé d’un nom de scène différent, « Kaiser », et accompagné de cinq nouveaux membres : « Kaero », « Dan », « Kuma », « Juruji » et « Horyong » ! Ce retour, aux allures de renaissance, a également été synonyme de changement de style global : les indéniables influences baroques et victoriennes ont cédé leur place à un visuel plus sombre et raffiné. Par la suite, le sextuor a sorti un album comportant quatre titres et effectué un certain nombre de performances, vendant même sa musique hors de la Corée ! Seulement, une fois encore, « Angel Heart » s’est enlisé dans l’anonymat, laissant derrière lui des pistes comme « Kanashimi no Angel », « Captor », « Haze », « Happy Jump », « Aesuya », « Lion », ou encore l’excellente « Bloodstain » !

Si JKMusic a décidé de dédier un article à ce groupe appartenant au passé plutôt que de mettre en lumière des artistes que vous connaissez déjà et dont l’actualité est florissante, c’est pour une raison simple : « Angel Heart » a su, malgré l’adversité, porter au sein de son pays un mouvement « venu d’ailleurs », et cette audace nous a donné l’envie de lui rendre hommage.

Source :
My Space officiel « Angel Heart »
http://www.youtube.com/watch?v=bDVqEPVC2zg&spfreload=10