Accéder au contenu principal

Yoko Shimomura

Ce nom ne vous évoque peut-être rien. Pourtant, lorsqu’on se documente à son propos, l’on découvre que la femme qui le porte est dépeinte par la majorité des médias comme étant « la plus célèbre et talentueuse compositrice de musique de jeu vidéo au monde ».

yoko-shimomura1


Yoko Shimomura
commence très tôt sa carrière dans cet univers virtuel, dès l’Université, et au fur et à mesure que circulent des échantillons de ses créations, la jeune Japonaise devient le génie musical que l’on connaît aujourd’hui.

En effet, elle est à l’origine de bien des titres célèbres, devenus incontournables grâce à la popularité des jeux pour lesquels ils ont été créés. La liste étant conséquente, nous citerons « Street Fighter II », « Legend of Mana », « Xenoblade Chronicle », ou encore « Kingdom Heart ». Concernant cette série, Yoko Shimomura a participé à l’élaboration des soundtracks de plusieurs opus, y compris à celle de « Kingdom Heart III », dont la date de sortie en France est encore actuellement inconnue.

Ainsi, rapidement, l’artiste Japonaise se spécialise dans les RPG (Rôle Player Game), et y introduit, musicalement parlant, une approche nouvelle, bien plus abstraite que celle qui, jusqu’ici, caractérisait ces jeux.

À ce propos, plus récemment, Yoko Shimomura nous a offert une énième démonstration de son talent grâce à la célèbre saga « Final Fantasy » : elle est la créatrice de la soundtrack officielle du quinzième opus.
Les fans, pour lesquels l’attente devenait insoutenable, ont eu droit à une avant-première musicale, qui s’est tenue au sein de l’« Abbey Road Studios » à Londres, où quelques morceaux ont été dévoilés, donnant ainsi un avant-goût de la bande originale au son de laquelle « Noctis Lucis Caelum » et ses compagnons évoluent tout au long de leurs aventures.

final_fantasy_xv_logo

Cet épisode tant attendu se voulant plus sombre et réaliste que ses prédécesseurs, la compositrice nipponne a travaillé durant dix ans sur les chansons qui le rythment, jusqu’à parvenir au but fixé : s’adapter parfaitement à ce que véhiculent l’ambiance et l’histoire. S’agissant d’un travail titanesque forçant l’admiration, nous avons tenu à analyser l’une des compositions en question, laquelle fait office de thème principal de « Final Fantasy XV ».

a5f736c32c5e1af3d5864d76f70eab90

« Somnus » débute tout en douceur par une mélodie jouée au piano, ensuite rejointe par celle d’un violon au son cristallin, l’ensemble distillant une mélancolie touchante. Son titre, provenant du latin, signifie « Dormant », nous donnant à penser qu’il s’agit là d’une référence au logo officiel du jeu (voir image). Cette œuvre musicale d’une grande beauté, qui relate l’histoire d’une catastrophe liée au sommeil d’un Dieu, a été composée bien avant l’annonce de la sortie de FFXV, arrangée par Kaoru Wada (auteur, compositeur et chef d’orchestre Japonais) puis dévoilée en 2006 lors de l’« E3 » . L’on peut d’ailleurs la retrouver dans l’album « Drammatica », sorti en Mars 2008. La chanson comporte également des paroles, chantées en langue latine par Andréa Hopkins, dont la voix, – tantôt passionnée, tantôt pure – à la fois délicate et déchirante, conte la tragédie au rythme des lamentations scandées par les instruments, dont les sons déferlent sans cesse, à la manière d’une cascade. En conclusion, « Somnus » marque les esprits, tout comme il prouve à lui seul le talent indéniable de Yoko Shimomura, une femme à la sensibilité transcendante, capable grâce à la musique de donner vie à mille émotions paradoxales.

Il nous tarde qu’un jour, cette grande compositrice nous rende visite dans le cadre d’un concert, qui s’avérera sans aucun doute magistral et où nous pourrons admirer l’étendue de sa créativité.

 

Sources :

http://www.doremi.asso.fr/wp-content/uploads/2014/02/yoko-shimomura1.jpg
http://www.na.square-enix.com/sites/default/files/imagecache/post-image/image_gallery/777/a5f736c32c5e1af3d5864d76f70eab90.png
http://www.youtu.be/If-bp5YaOdk